Épanouissement

Le Jeu du Tao

Le Jeu du Tao

Si on ne fait pas l’effort d’imaginer le monde tel que nous voulons qu’il soit, et si on ne s ‘y implique pas, nous aurons un monde qu’un autre aura voulu." Ceci répond aux questions qui se posent quand nous prenons conscience que le monde ne peut plus continuer ainsi. Au début, c’est un grand moment de solitude ! Il est là l’ennemi, tapis dans nos têtes : Que faire ? Comment ? Avec qui ? N'est-il pas trop tard ? Ca ne sert à rien ! Seul, je ne peux rien faire !!! »
C’est stressant et pénible. Que répondre à cela ? Cette version du jeu du tao a pour vocation de fédérer les acteurs de la transition autour de milliers de ren- contres psycho-ludiques sur chacune de leurs attentes d’implication sociale, de solidarité, de partage, de créativité et de coopération. Faire se rencontrer des personnes engagées sur la même voie et qui recherchent à agir ensemble. Car il est très important de créer du lien avec des gens qui voient un changement possible :«J’y vais, si tu y vas, si on le fait ensemble !» Nos quêtes personnelles peuvent alors se marier à des quêtes collectives.
La règle du Jeu du Tao
Le but du jeu est de coopérer à la réalisation des souhaits énoncés par les autres joueur·ses et/ou de faire émerger ensemble des projets en faveur du bien commun et de l’intéret général.
Chacun·e doit trouver en soi les qualités à sa disposition pour aider autrui. Aider, c'est gagner !
L’esprit de la règle : un jeu “Gagnant-Gagnant” 1+1 =3
Vous avez un souhait ? Un projet personnel ou collectif ? Le Jeu du Tao permet de les réaliser vraiment. Le projet doit pouvoir se réaliser dans la non-violence vis-à-vis de soi-même et des autres.
Un projet ne peut être négatif. Demander ce que l’on veut et non ce que l’on ne veut pas.
C’est un art de l’échange et du dialogue dont les techniques sont aisément maîtrisables par la pratique. L’esprit de la règle est de jouer avec, et non pas contre ses partenaires.
La coopération est de règle, la solidarité est de mise, l'esprit de compétition est exclu.
L'idée est que chacun·e puisse se sentir libre de dire exactement ce qu'il·elle pense.
Il est nécessaire que cette permission de diversité d’opinion soit affirmée et acceptée dès le départ.
Tou·te·s les participant·es s'engagent à jouer dans l’unique but d’aider les autres joueurs et joueuses à réaliser leurs souhaits.

17 au 24 avril 2021