Christel OLIVIER

Christel OLIVIER

<p>C’est tardivement, dans mon cursus artistique, que j’ai fais l’expérience de l’argile. Ce fut un éblouissement et un questionnement.<br />
Comment dès le 1° contact j’ai ressenti dans mes mains exactement les mêmes sensations que celles imaginées, enfant, en observant les potiers (qui me fascinaient) ?<br />
Pourquoi dès le 1° travail au tour je réussissais une technique difficile à l’étonnement du prof ?<br />
J’ai appris alors que mon arrière grand-père était potier- ferronnier et que toute petite j’étais sans cesse attirée par la boue.<br />
J’en conclue que j’avais la mémoire des informations en moi. Une tante me fit connaître les travaux de Jacques Beneveniste « Mémoire de l’eau ».J’ai continué ensuite à m’informer sur le sujet.<br />
Aux beaux-arts, je commençais mes séances par le travail au tour. Je découvrais pour moi son pouvoir de recentrage, ancrage, favorisant l’intériorité et l’état méditatif. Cette activité préparait bien à la création spontanée qui faisait suite. C’était comme un « booster ».<br />
Lorsque j’ai été malade il est devenu évident que je me « faisais du bien » et que mes créations participaient à ma guérison, qu’elles parlaient d’elles-mêmes (d’où le nom de mon atelier). J’apprenais un « chemin » que je pouvais transmettre.<br />
Je multipliais expériences et observations en faisant le lien dans mon expérience professionnelle avec les ados en difficultés ou les enfants en hôpital de jour, ainsi que la pratique du massage « shantala » pour mes 5 enfants...<br />
Grâce, entre-autres, à ces vécus artistiques, mes expériences professionnelles et de loisir, mes formations et « pratiques de relation d’aide à la personne », ainsi que ma pédagogie, stimulée très tôt par un milieu familial porteur, j’ai développé une bonne maîtrise de mes propositions, une écoute et une perception fine, un accompagnement personnalisé, le respect du rythme de chacun.<br />
Je suis comme une «accoucheuse du génie intérieur ».</p>

Activités proposées

LANGAGE D'ARGILE